MotoManiaque : 100% moto 100% Breton ! : Bien nettoyer et graisser sa chaîne avec IPONE

Bien nettoyer et graisser sa chaîne avec IPONE

Si une chose est sûre avec la chaîne de votre moto c’est qu’elle a besoin d’être bien lubrifiée et ceci, régulièrement Tous les 500 ou 1000 km par temps sec, si vous roulez sous la pluie, multipliez la fréquence pas deux ou trois ! Idem pour le nettoyage qui dépend de l’utilisation que vous faites de votre moto. En effet, on ne nettoie pas une chaîne pour enlever l’ancienne graisse, mais pour enlever celle qui s’est colmatée de poussière et qui au lieu de jouer un rôle de lubrifiant va avoir celui d’un abrasif, et accélérer l’usure de l’ensemble du kit chaîne…

Attention aux joints !

Vous l’aurez compris, la nécessité de nettoyer votre kit chaîne se juge à l’oeil, dès que vous voyez que la poussière s’accumule sur la chaîne, vous nettoyez… Autant dire qu’en motocross c’est après chaque sortie, et sur route, tous les 4, 5, 10 graissages ? Maintenant il faut bien le faire, aujourd’hui les axes sont graissés à vie, à condition que les joints soient en bon état… Oubliez donc les nettoyages à l’essence, au gasoil, au nettoyant frein et autres remèdes efficaces mais destructeurs pour les joints qui ne pourraient alors garantir la bonne lubrification des axes. Il existe des produits spécifiquement étudiés pour nettoyer votre chaîne tout en prenant soin de ces précieux joints, parmi eux, le «Chain Cleaner» de chez IPONE.

Une chaîne colmatée de poussière

Pour un bon test, il fallait une chaîne adaptée… Ça tombe bien, je ne suis pas un maniaque du nettoyage (et non, ce n’est pas là qu’il faut chercher l’origine du nom du magazine). Comme vous pouvez le voir sur la photo «Avant nettoyage», la graisse est sèche, ou plutôt colmatée de poussière. Il était temps d’y remédier. Une fois la moto sur béquille d’atelier et le sol protégé, on fait tourner la chaîne à la main en vaporisant le «Chain Cleaner». On laisse agir dix minutes avant de passer la brosse fournit dans le kit et également disponible au détail. A ce moment là, on se rend déjà compte de l’efficacité du produit ! Dernière étape, le rinçage avec la même technique qu’au début, on fait tourner la roue en vaporisant, la chaîne apparaît comme neuve, impressionnant ! Il suffit ensuite de faire tourner la roue avec le moteur, voir faire un petit tour avec la moto pour évacuer le nettoyant restant – un petit, la chaîne n’est plus lubrifiée… Vous pouvez ensuite la graisser comme il se doit.



Le graissage, à chaud ou à froid ?

Une chose qui m’a toujours surpris sur le graissage de chaîne, c’est ce conseil de graisser à chaud et j’avoue ne pas suivre le raisonnement. Une sombre histoire de dilatation des joints (derrière lesquels on ne lubrifiera jamais), ou des maillons… Mais plus ils sont dilatés, moins il y aura d’espace entre eux pour que la graisse s’y glisse ? Si vous avez une théorie qui tient la route, je prends. Pour le graissage, j’ai forcément utilisé la graisse «X-Trem Chain» de chez IPONE, déjà testée il y a quelques années, elle m’avait laissé un excellent souvenir avec une bonne accroche qui évite de repeindre la jante arrière. Le graissage se fait à l’intérieur de la chaîne, en faisant tourner la roue à la main, personnellement je fais tourner un peu la roue sur le ralenti, je ne sais pas si c’est vraiment utile mais ça me donne bonne conscience et je me dis que la répartition sera meilleure, et si les maillons veulent se dilater c’est bien le meilleur moment ! IPONE préconise au moins deux heures d’attente avant de rouler, je laisse au moins la nuit.

Testée et approuvée !

J’ai fait ce nettoyage la veille du Festival Moto de Bains-sur-Oust, ont donc suivi deux fois 50km en usage routier et trois fois 10km en usage démonstration. En toute logique, la chaîne est toujours parfaitement lubrifiée, mais surtout la jante arrière n’a pas reçu beaucoup de projections. Ce test confirme l’excellente accroche de cette graisse, sans nul doute la meilleure que j’ai pu utiliser, mes souvenir étaient bons !

A redécouvrir dans le magazine MotoManiaque n°17.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud