MotoManiaque : 100% moto 100% Breton ! : Alex et Rémy Mordret

Alex et Rémy Mordret

En préparant cet article avec Alex et Rémy, j’espérais en savoir plus sur le chemin à suivre pour viser un titre de Champion de Bretagne en Motocross. Force est de constater qu’ils ne collent pas au schéma que je pouvais imaginer avec des heures d’entraînement, des motos tapées à bloc… En fait, ils pourraient mettre la barre encore plus haute !

Première licence en 1999 pour Alex

Si vous fréquentez les terrains de motocross, vous les connaissez forcément puisqu’ils y sont présents depuis plus de quinze ans. Alex a en effet fait sa première saison en 1999, alors qu’il n’avait que 9 ans et qu’il n’était pas prévu qu’il roule en compétition ! C’est en achetant sa moto d’occasion (une Kawasaki 60 KX) que ses parents ont souscrit sa première licence, est-ce qu’ils se doutaient que leurs week-ends seraient alors rythmés par les courses ? Ce qui est sûr c’est que les débuts se sont faits le plus simplement du monde, avec la moto sur la remorque et une tenue pour le pilote qui ne savait même pas passer les vitesses avant la première course… Et un résultat tout de même honorable puisqu’il terminera quatorzième du Championnat de Bretagne, bien fourni à l’époque avec quarante pilotes au départ !

Ne rien lâcher !

Dès l’année suivante, il passe en 80cc avec un résultat équivalent et la première blessure lors de sa deuxième saison dans la catégorie alors qu’il était cinquième du Championnat…Ce qui ne l’a pas empêché de remonter sur la moto quatre jours plus tard pour gratter un petit point… On tient peut-être là une clé pour réussir : ne rien lâcher, quoi qu’il arrive !

Un passage par le 250 quatre temps

A la fin de l’année 2003, il profite d’une autre blessure pour passer en 125cc, la 85cc est trop petite pour lui. Trois saisons dans cette catégorie, suivies de deux en 250 quatre temps pour participer au Championnat MX1 qui correspond mieux à la disponibilité de ses parents qui accompagnent aussi Rémy en Championnat de France. Le plaisir n’est pas au rendez-vous sur le quatre temps, il revient en 125 pour deux années avant de passer en 250 deux temps sur laquelle il roulera de 2011 à 2015, avec des belles performances, souvent premier des 250, au milieu des 450 !

Troisième en 2016 et 2017 !

Cette expérience lui a certainement servi, puisque dès son retour en 125cc il termine troisième du Championnat de Bretagne, résultat renouvelé en 2017 avec la Yamaha cette fois, à quelques points de Louis Trelluyer, second, mais loin de Rémy qui a fait une superbe saison !

Le PW à 4 ans pour Rémy !

Pour Rémy, le parcours est un peu différent, logique puisqu’il n’avait qu’à peine 4 ans quand Alex a eu sa première moto et lui son Piwi.. Et il le suivait sur les terrains d’entraînement, sans bien entendu vouloir s’arrêter de rouler… En 2001, il fait sa première saison avec une 50 KTM. Avec une première course restée dans les esprits, puisque son père lui avait dit “Quand le drapeau bouge, tu pars”. Le drapeau a bougé, il est parti, holeshot, victoire, tout le monde est alors prévenu qu’il faudra compter sur ce petit bonhomme qui, même sur la plus haute marche du podium, est encore plus petit que le deuxième et le troisième ! Il s’offre le titre dès l’année suivante en ne laissant que des miettes à ses adversaires. Sur vingt-quatre manches, il n’a dû rater que trois ou quatre podiums !

Des Top 5 en Championnat de France

Il passe ensuite en 65cc avec toujours de beaux résultats, notamment sa participation et sa victoire à une course de sélection pour participer au Championnat de France en 2005, où il s’offrira plusieurs places dans le Top 5 ! En 2006, il s’empare du titre de Champion de Bretagne 85cc Educatif. En 2007, il passe en 85cc Minimes / Cadets et se battra pour le titre contre Julien Cabioch dès l’année suivante, il échoue finalement à la seconde place après deux belles blessures et deux courses ratées : une clavicule cassée en UFOLEP (où il termine vice-Champion de France) et un pied en entraînement.



2011-2013, trois saisons difficiles

2009, il a grandi d’un coup et la 85 est trop petite, une dérogation est nécessaire pour passer en 125 Cadets. Elle est obtenue ainsi que deux titres consécutifs en 2009 et 2010 ! L’année suivante il s’attaque au Championnat de France. Après une belle première course, il participe à l’Interligue, victoire à la première manche en individuel avant de se catapulter et de se casser, entre autre, le fémur : six mois d’arrêt de la moto… Il reviendra quand même pour les deux dernières courses du Bretagne ! 2012 même topo, Championnat de France, deuxième épreuve, un pilote lui retombe dessus après un saut : un mois d’arrêt… 2013 en 250 ? Il se recasse le fémur à l’Interligue, quand ça veut pas…

Des boîtes qui cassent en 250…

Les deux années suivantes se feront aussi en 250 quatre temps… Quatre casses de boîtes de vitesse la première année, une la seconde le privent du titre. 2016, c’est son épaule qui se déboîte suite à une chute ! Il reprend en fin d’année pour… Casser une boîte, c’en est fini de la 250, la suite se fera en 125, aux côtés d’Alex.

Champion de Bretagne en 2017

En 2017, en 125cc, il tue le suspens d’entrée en remportant les trois manches des trois premières courses, et finira la saison avec 801 points contre 672 pour le second ! Un nouveau titre de Champion de Bretagne pour Rémy, son cinquième !

Le manque d’entraînement

Une chose qui m’a surpris c’est qu’ils roulent tous les deux très fort, sans pourtant s’entraîner plus que ça, leurs motos 2017 n’avait que trente heures à la fin de la saison ! Avec pourtant treize courses sur la saison, ça laisse quoi ? Quatre ou cinq heures d’entraînement, pas plus. Ils font premier et troisième du Championnat de Bretagne sans s’entraîner plus que ça ! Pire leur motos sont quasi stocks, un pot, une fourche bien réglée et un entretien au top… Ce qui fait la différence c’est peut-être la motivation de battre son propre frère sur son terrain de jeu ! Un jeu pour lequel ils ont quand même entamé un programme d’entraînement physique depuis 2015. Ce qui leur permet de rouler plus sereinement, de moins chuter et mieux contrôler la moto. C’est cette préparation qui leur permettra aussi d’être encore plus performants en 2018.

Le Championnat de France en 2018…

Cette année promet d’ailleurs de belles choses, en effet, après avoir terminé cinquième de la manche de Brou l’an dernier, Rémy participera au Championnat de France 125cc 2018, Alex en fera la
première manche avant de décider de la suite de sa saison. Pilotes bretons, ne vous réjouissez pas trop vite, ils seront également là pour défendre leurs places dans notre Championnat !

A redécouvrir dans le magazine MotoManiaque n°15.
Photo d’illustration TSM’s Photos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud