MotoManiaque : 100% moto 100% Breton ! : Hans Kühl : celui qui fit naître la Kawasaki n°35

Hans Kühl : celui qui fit naître la Kawasaki n°35

Personnage mythique du monde de la moto, Hans Kühl est toujours présent dans le monde de la moto, un portrait à découvrir dans le numéro 10 de MotoManiaque.

Hans Kühl, fondateur de Moto Shop 35

Qui n’a jamais entendu parler de Hans Kühl ? Si les plus jeunes d’entre vous peuvent encore être pardonnés, les plus de trente ans ont forcément déjà entendu parler de ce Rennais d’adoption qui a marqué de son empreinte le milieu de la moto.

MotoShop 35 depuis 1976 !

Hans Kühl c’est le créateur, le fondateur de l’enseigne Moto Shop 35 qui trône depuis plus de quarante ans à Rennes, tout d’abord rue Anatole France, ensuite à l’angle de la route de St Brieuc et de celle de Lorient, lieu mythique qu’il quittera pour s’installer dans la zone de la Route de Lorient, là où la concession est toujours installée aujourd’hui, et depuis 2005 passée aux mains de Laurent Letouze. Hans, c’est aussi et surtout celui qui a emmené la Kawasaki numéro 35 à plusieurs reprises au pied du podium des exigeantes 24h du Mans avec des pilotes comme Stéphane Coutelle, Philippe Dobé, Christian Haquin ou encore Stéphane Guilard…

 

L’Endurance, discipline d’exigence

Et c’est bien grâce à Stéphane que cet article a pu se faire aussi vite, il m’a contacté dans l’idée de chauffer l’ambiance en vue du Mans Classic où le Z1R devait faire parler la poudre, c’était avant que l’on apprenne que l’épreuve est reportée à 2019. L’idée étant lancée, nous l’avons gardée et nous sommes retrouvés tous les trois chez MotoShop 35 pour quelques instants auprès des Kawa « numéro 35 » engagées à l’époque…

Quelques instants qui ont duré près de trois heures, une bonne partie de l’après midi à écouter les anecdotes du sympathique Hans, à prendre des notes pour vous retracer le parcours de ces motos qu’il faisait alors courir en Endurance, au 24h du Mans bien entendu, mais aussi au Bol d’Or et arriver toujours à cette conclusion que l’Endurance est une discipline d’exigence où le moindre détail a son importance et peut transformer un beau résultat en une place d’honneur. Jugez plutôt :

  • 1991 : première participation avec Stéphane Guilard, Christian Le Badezet et Nicolas de Dieuleveult : une panne d’essence les relègue à la vingt-et-unième place alors que la quinzième était jouable !
  • 1992 : Christian Le Badezet est remplacé par Christian Haquin, l’équipe abandonnera sur casse moteur au Mans et n’aura pas plus de succès au Bol d’Or avec Christophe Charles-Artigues, Gérard Jolivet et toujours Christian Haquin.
  • 1993 : Les résultats sont là avec une cinquième place au Mans et une troisième au Bol d’Or !
  • 1994 : Victoire en catégorie Supersport au Mans avec un 600 ZZR !!! L’équipe est alors composée de Stéphane Guilard, Stéphane Fratti et Bruno Kerbrat. C’est aussi un triplé Kawasaki avec les victoires en Superbike (Morillas-Battistini-Rymer) et en Supersport pour Philippe Dobé.
  • 1995 : Une nouvelle cinquième place au Mans et surtout une troisième place mémorable au Bol d’Or avec un duel inouï entre Christophe Guyot (alors pilote au GMT94) et Stéphane Coutelle sur la Kawasaki MotoShop 35 lors du dernier relai et pour le gain de la troisième place, ils termineront avec 0.92 seconde d’écart !

Les années suivantes les courses seront plus difficiles alors que le podium leur tendait à nouveau les bras, avec des pistons d’étriers qui sortent de leur logement lors d’un changement de plaquettes, des goujons de culasse qui cassent et une chute en 2000 lors des dernières 24h du Mans alors que l’équipe faisait partie pour la première fois des Teams permanents.

Bol d’Or Classic et démonstrations

Depuis ces années, l’esprit de la compétition n’a pas quitté Hans puisqu’il a continué et continue encore de faire rouler ses motos comme son Z1R qui a participé plusieurs fois au Bol Classic avec Gérard Jolivet, et le ZX-7R régulièrement présent à la démonstration de Saint-Germain-sur-Ille entre les mains de Stéphane Guilard. Et comme vous l’aurez compris, rendez-vous est déjà pris au Mans Classic en 2019…

 

Cet article vous a plu ? Retrouver le dans le numéro 10 du magazine moto breton MotoManiaque.

Obtenir mon magazine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud