MotoManiaque : 100% moto 100% Breton ! : Valentin Robert : un début de saison plein d’espoir

Valentin Robert : un début de saison plein d’espoir

Une nouvelle vie pour Valentin Robert

A cinq minutes d’un départ, Il y a les pilotes concentrés, les nerveux voire même les soucieux, puis il y a Valentin ROBERT : «On va bien voir ce qu’il va se passer !»

Le jeune pilote breton de supermotard entame une nouvelle vie, après avoir délaissé les pistes pendant quelques années, le voilà de retour aux affaires avec une première saison complète en championnat de Bretagne de courses de côte en catégorie Open et la manche du championnat de France de supermotard de Lohéac.
Cependant, le premier départ de St Alban a été différent des autres : «Tout le monde est venu me voir en me disant de surtout d’y aller cool . C’est une nouvelle discipline pour moi, je dois apprendre, la côte est très exigeante mentalement, aucun droit à l’erreur.» Les débuts se soldent par deux huitièmes places.  La suite est à découvrir dans le numéro 6 de MotoManiaque, commandez-le sur la boutique.

Une des seules manche que Valentin Robert n’a jamais loupé, c’est l’Armor Speed de Trélivan, aux manches de Speed Bike s’ajoute cette fois les montées en Open. «Sur ce tracé que j’adore, j’ai fait ce que je sais faire : le spectacle… Et puis deux petites chutes. Mais j’ai été obligé de changer mon bon moteur par un origine de cross.»

Valentin termine sur la troisième marche du podium en Speed Bike et cinquième au général des montées Open. «Pourtant en première manche, je fais deuxième à 148 millièmes d’Erwan, mais le cumule des courses a eu raison de mon physique.»

Championnat de France de supermotard à Lohéac :

Un rendez-vous très attendu par un Valentin désireux de se mesurer aux meilleurs de la discipline. Aux essais libres du samedi matin le moral est bon, la bonne vieille 450 CRF de 2007 lui offre le cinquième temps de sa série. Lors des qualifications, le rythme s’est accéléré et Valentin signe une huitième place validant in extremis son accès à la finale Challenger France.

Dans l’après-midi débutent les qualifications pour la grille de départ, qui sont toutes aussi difficiles, chacun vend chèrement sa peau et ce n’est que le vingtième temps qui s’affiche avec 6 pilotes dans la même seconde. Le Top 10 tant espéré semble s’éloigner pour Valentin avec une moto en retrait.

Le début d’après-midi du dimanche voit le départ de la première finale Challenger France, Valentin sort correctement de la grille mais sa place lointaine le fait forcer pour remonter un à un ses adversaires jusqu’à la neuvième place. «Puis, je chute de l’avant sur un freinage, un gravier vient se coincer dans la chaîne, la roue arrière est bloquée et les concurrents me passent les uns après les autres.» Valentin repart pour prendre la 27ème place.

Sous la toile de la petite équipe le temps est à l’orage, l’attente était grande, mais les chronos sont bons, 1:34.050 avec une machine stock. «Certes le moteur de la Cup m’aurait donné plus de facilité, mais je me contente de ce que j’ai, je finis la course avec de bonnes sensations.»

La seconde manche part sur les chapeaux de roues, Valentin prend un excellent départ et réussit un très bon premier tour avec une douzième place à la clef, à mi-course il est dixième juste derrière un autre breton Erwan COADOU, mais le petit mano à mano voit le premier se mettre à l’abri grâce à des chronos plus constants. Suite à la chute d’un concurrent dans le dixième tour, Valentin récupère la neuvième place qu’il conservera jusqu’au drapeau à damier. «Grosse satisfaction, un week-end plein d’émotions, l’objectif du Top 10 est atteint, je suis entouré de ma famille, de ceux qui me soutiennent et de mes amis de la côte, merci à eux.»

Course de côte de Fréhel :

La météo changeante a mis plus d’un pilote en difficulté, avec le meilleur temps lors des essais libres du matin en catégorie Open, Valentin Robert se retrouvait à prendre le départ en dernier. «Les premiers partants ont eu une piste presque sèche et nous carrément mouillée, même avec des pneus pas adaptés, c’est cool, ça fait de belles glisses .» Le deuxième départ s’est fait sur une piste humide et Valentin réalise le troisième temps à six dixièmes du premier. Un podium venait clôturer un très beau week-end : «La côte, c’est génial, j’aime l’ambiance, les copains, surtout ici, le tracé et les paysages sont magnifiques. Merci à Alan et toute son équipe.»



L’objectif de fin de saison est de monter le maximum de fois sur le podium et de préparer 2017 pour le championnat de France «Challenger» avec la recherche d’une nouvelle moto.

Remerciements à : Minerva, Campénéac motos, Hervé CHEMIN, CRP, Le Moto-Club de La Bosse de Bretagne.

Le reportage complet contient quatre photos supplémentaires et a été publié dans le numéro 6 du magazine moto breton MotoManiaque.

Ceci est un aperçu de l’article qui a été publié dans le numéro 6 du magazine moto breton MotoManiaque.

Découvrir le magazine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud