MotoManiaque : 100% moto 100% Breton ! : Le Trial, discipline très accessible ?

Le Trial, discipline très accessible ?

Le Trial est adapté à tous les niveaux !

Le Trial, cette discipline tellement éloignée de l’utilisation routière d’une moto qu’elle peut facilement paraître inaccessible, voire inabordable. Pourtant, en faisant abstraction des top pilotes et encore plus de l’élite mondiale, c’est peut-être le sport moto le plus facile d’accès. Et surtout celui qui permet le mieux de progresser à son rythme, y compris lors des compétitions !

Trial Accessible


Pour en apprendre un peu plus sur cette discipline, j’ai contacté Michel Tourneur (MC Pléchâtel) trialiste depuis une trentaine d’années et qui roulait en S3+ cette année, pour le plaisir et pour partager sa passion avec son fils Yoann (SM Bréalaise) qui lui roule en S2. Il en ressort plusieurs choses, que le Trial est techniquement et financièrement accessible, que l’on y roule énormément et dans une bonne ambiance. Et qu’en plus on profite de l’environnement, jusqu’à réussir à faire du Trial pendant les vacances !

Une progression constante

Ce qui rend le Trial si accessible c’est en grande partie l’organisation des catégories, ici pas d’histoire de cylindrées, les catégories sont faites par niveaux de pilotage. La course à l’armement si chère à certaines disciplines est donc ici bien réduite. Les parcours sont divisés en zones et sur chacune d’elles vous pouvez voir des petits panneaux fléchés et colorés, il s’agit des points de passage, à chaque catégorie correspond une couleur. Tous les pilotes passent ainsi par les mêmes zones mais pas sur les mêmes obstacles.

 

(…)

Ceci est un aperçu de l’article qui a été publié dans le numéro 9 du magazine moto breton MotoManiaque.

Découvrir le magazine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud