MotoManiaque : 100% moto 100% Breton ! : A la rencontre de Killian Vincent

A la rencontre de Killian Vincent

Quand Pierre-Louis Le Bonniec dresse le portrait de Killian Vincent, ça donne un reportage complet sur la relation qui les unis depuis 2013… Quatre pages de texte et photos à découvrir dans le numéro 10 du magazine MotoManiaque.

Killian Vincent, l’enfant à la technique de roulage particulière

Killian Vincent

Un beau jour, en septembre 2013 sur les bords du terrain de Saint-Clet (22) , j’ai été approché par Christophe. Le père du petit prodige du coin, l’enfant à la technique de roulage particulière pour un gamin de son âge : Killian Vincent . Un premier élan dans notre histoire qui a débutée à l’époque par la signature du bon de commande de la nouvelle KTM 65 SX 2014.

Vice-champion en 50cc, dixième au provisoire du 65, l’objectif était clair pour l’année à venir : LE TITRE. Un poste à responsabilité pour le magasin que je représente.

Peu de temps après, arrive la livraison de la moto neuve. Je me déplace dans leur campagne. Ce sont les bras chargés de pizzas, la 65 dans la benne du Dodge Ram SRP, que j’arrive chez cette famille que je ne connais pas du tout.
Je tombe sur un enfant habillé en tenue de cross à jouer à « MXvsATV Reflex » sur PS Vita dans la cuisine :

Je comprends alors que cette famille est comme moi : Pas Nette !
Les liens se tissent naturellement, on part rapidement sur des événements Fun (pour exemple le SX d’Orléans) quelques jours plus tard.
Un père ouvert sur de nouvelles choses, qui veut tout essayer + un gamin qui ne dit pas non et c’est parti !

2014 : La saison 2014 se passe, avec des hauts et des bas. Killian se blessera peu de temps avant la fin du championnat ce qui aurait pu mettre fin à son ascension vers le titre de champion. C’est une fracture du pied. Le nain fait tout de même du vélo en plâtre dans la cour, il veut rouler . Il faut le couper, on n’a qu’à supprimer cette chose qui l’empêche de mettre sa botte pour dimanche. Quelle idée !!! J’étais là , je tenais la meuleuse 😀 ! Quelques secondes plus tard : la libération !!! Le camping-car aussitôt rechargé direction la finale !!! Pas de chance cette année-là, le titre lui échappe de quelques points.

2015 : Première année en 85cc , alors que ses pieds sont loin de toucher par-terre, Kiki montre de belles choses. Christophe alias Dany a créé durant l’hiver un véritable terrain de SX dans le jardin avec des doubles, des triples… Une nette progression, un peu de vitesse, énormément d’aisance sur les sauts, son point fort. Une saison en dents de scie avec quelques soucis sur la moto ne lui permettront pas de faire mieux que cinquième.

L’humeur de fin de saison est moyenne mais l’envie de bien faire est là. « Dany » le père fun mais un peu barré a une idée des plus folles : «On va faire tout le championnat de France des Sables !»  « Mais Christophe, il n’a que onze ans ^^, il n’a même pas l’âge minimum !». Inscrit à tout le championnat, au bon vouloir des organisateurs, nous voilà au CFS 2016 au beachcross de Berck quelques jours plus tard. Nouvelle moto préparée sable, deux entraînements sable à Loon Plage dans les pattes et c’est parti…

Samedi 10 octobre 2015 , dans le parc fermé, les gens nous regardaient avec des têtes bizarres. Que font-ils ici avec un « Buzuk » de 1m32 ? Il est trop petit…

Pour la première course, le bilan est lourd pour le moral : Chrono 25ème / Manche 1 : avant-dernier / Manche 2 : avant-dernier /Manche 3 : avant-avant-dernier. Comme dirait Christophe, celui qui gueule : « c’est pas la peine ».
Il va falloir en bouffer et en bouffer du sable !

Les courses d’après sont bien meilleures. Ce sont des endurances d’une heure. Killian a un bon physique et se rapproche de plus en plus de la tête de peloton. Pour mémoire sa meilleure place quinzième à Hossegor sous les yeux de sa maman Katy Tuche.

Un championnat qui se termine plutôt bien avec une huitième place minime et une quatorzième place au scratch. Ce qui valait le déplacement tout compte fait pour le plus petit du championnat  !!!

2016 : Le Titre

Les trainings Enduro à passer les rondins de bois, les virages dans l’herbe grasse, la saison de sable, les manches d’une heure sur la plage, le nouveau coach Julien Jagu avec ses entraînements usants entre les peupliers mais tellement efficaces, la nouvelle moto : tout est en place pour la course au titre. Une des plus belles saisons de motocross pour Killian. Des bagarres tous les week-ends avec Pierre Louis DEROYER #25 pour la première ou deuxième place. La finesse de l’enduro se voit à l’œil nu, la précision du Sx : Tout y est.
Les courses se suivent et se ressemblent pour arriver à cette conclusion lors de la finale à Edern : Premier titre de Champion de Bretagne pour KIKI606, lui qui n’avait collectionné jusque là que des médailles d’argent.

Fin de saison terre, le capital confiance affiche complet au compteur. C’est boosté à bloc que Killian alias Franklin “l’enfant sans nez” entame le Championnat de France des sables 2017. Un peu plus grand sur la moto, plus de technique dans les trous, plus d’heures d’entraînement et d’expérience dans le sable. Le championnat a alors une autre couleur cette saison. Kiki est douzième dès la première épreuve au beachcross de Berck en octobre 2016. Première course d’endurance d’une heure à la onzième position, le pilote du CFS Espoir touche du bout du garde-boue avant le top 10 à Loon Plage.

Mais ce soir-là, à l’hôtel, le championnat voit un autre tournant. Le team Evolution Sport Moto dont nous faisons partie se fait voler les motos. La police retrouvera le 85cc une dizaine de jours plus tard dans les rues de Dunkerque. Suite de championnat mitigé, la stratégie carburant optée par l’équipe ne permettra pas au pilote de finir toutes ses courses. Pourtant bien placé (toujours dans les 10) le petit Vincent sera victime de panne sèche à deux reprises. Cela va le faire dégringoler au classement. On retiendra : l’achat du gros réservoir pour l’année prochaine , la sixième place à Saint Léger et la huitième place au Touquet chez les espoirs. Il fait désormais parti des pilotes à suivre l’an prochain d’autant plus qu’il était, une nouvelle fois, le plus jeune de la catégorie.




Vous l’avez compris, Killian est un enfant passionné : il dort moto, il mange moto , il parle moto, il rêve moto… J’ai beaucoup d’amour pour cet enfant. J’espère que ce portrait vous a permis de connaître un peu plus ce futur grand champion. J’espère aussi qu’en lisant ces quelques pages il comprendra que je suis son Fan n°1 que je le soutiendrai toujours. J’ai prévu de partager encore de bon moment avec lui, faire des kilomètres, de partager longtemps les lits superposés des hôtels du Nord, lui conseiller les dernières tendances en matière de style, lui conseiller de partir tout à gauche sur la grille, et bien plus encore…

J’attends simplement le jour où je serai speaker au SX de la Bosse de Bretagne et que Killian gagnera la finale SX2 en partant septième au guidon d’une KTM 250 SXF 2023 stock…

Ceci est un extrait de l’article écrit par Pierre-Louis Le Bonniec et publié dans le numéro 10 du magazine moto breton MotoManiaque.

Obtenir mon magazine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud