MotoManiaque : 100% moto 100% Breton ! : Jules Boyer : Comme un poisson dans l’eau, ou presque.

Jules Boyer : Comme un poisson dans l’eau, ou presque.

Jules Boyer en Championnat de Bretagne de Course de côte

Jules Boyer , licencié à l’AMC Morbihan, est la preuve même qu’en course de côte, on peut faire des temps sans avoir la moto la plus performante du parc concurrents.

La suite est à découvrir dans le numéro 6 de MotoManiaque, commandez-le sur la boutique.

Sa brêle ? Un 600 GSXR de 2001… La brêle à 15 ans ! C’est plus proche de l’âge des anciennes que des modernes, et il est deuxième du championnat après Fréhel ! Son secret est peut-être d’avoir commencé de la plus belle des manières, en faisant l’assistance de Hervé Sevault sur les courses de côte du championnat de Bretagne… Forcément il a attrapé le virus de la compétition et s’est offert deux courses en loisirs découverte, deux courses… deux victoires ! Gonflé à bloc par ces résultats, il s’attaque au championnat de Bretagne 600cc dès 2013 et finira 3ème au général avec notamment une victoire lors de la dernière édition de la course de côte de Cléguerec, il repartira même avec le meilleur temps scratch et le record de la montée ! Des performances qui viennent si vite sont forcément liées aux précieux conseils acquis avec le coach de ses débuts, et qui lui a fait gagner un temps précieux mais ça ne fait pas tout, le talent il l’a !

Et il le prouve encore cette année avec de belles performances à chaque week-end de course, deux fois quatrième à Saint Alban, troisième et sixième à Trélivan, premier et troisième à Fréhel sur une piste rendue piégeuse par les conditions météo qui n’ont pas cessé de changer et dernièrement deuxième des deux montées à Quéven encore sur une piste délicate et humide ! Dire que Jules Boyer roule comme un poisson dans l’eau est peut-être abusé, mais ce qui est sûr c’est qu’il y est à l’aise et qu’il faut compter sur lui dès que les conditions de courses deviennent difficiles, déjà que sur le sec c’est un sacré client…

En plus d’aller vite, il a ce qu’il faut pour progresser, comme cette opportunité offerte cette année par son employeur, Morbihan-Motos, de participer au challenge KTM RC 390 CUP avec son collègue Arnaud Talhouet. Le challenge se déroule sur 6 manches du championnat Promosport 400 (Ledenon, Carole, Le Mans, Magny-Cours, La Bresse et Nogaro) avec des motos préparées au minimum : fourche et échappement pour l’essentiel. Et là encore ça se passe plutôt bien puisque après les deux premières courses, il se bat pour la seconde place du championnat alors qu’il a perdu de nombreux points à Carole où il a fini en poussant la moto… C’est ce qui s’appelle tout donner ! Un peu fou ? Même pas, son objectif est bien la seconde place, le premier, Vincent Gauthereau (AS Trélivan), fait tout le championnat Promosport 400 et semble intouchable…



Cette saison de circuit devrait être la seule, pour deux raisons, la course de côte prend déjà beaucoup de temps, surtout avec huit épreuves au calendrier et une question d’adrénaline même s’il avoue qu’en Promosport «30 motos sur la ligne de départ c’est phénoménal», il ne retrouve pas l’intensité de la course de côte car même si une montée ne dure que 40-50 secondes, «en sensation il n’y a rien de plus…» et je crois qu’il n’a pas fini sa phrase, les mots sont parfois durs à trouver pour exprimer ces sensations extrêmes ! Sensations encore amplifiées par la qualité du championnat 600 et le nombre de prétendants au titre !

Le reportage complet contient quatre photos supplémentaires et a été publié dans le numéro 6 du magazine moto breton MotoManiaque.

Ceci est un aperçu de l’article qui a été publié dans le numéro 6 du magazine moto breton MotoManiaque.

Découvrir le magazine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud