MotoManiaque : 100% moto 100% Breton ! : Cindy Venchiarutti : Pilote MotoCross en UFOLEP

Cindy Venchiarutti : Pilote MotoCross en UFOLEP

Le choix de l’ UFOLEP pour sa plus grande accessibilité financière et technique

Pour faire du motocross en compétition, vous avez le choix entre deux ligues : la FFM et l’ UFOLEP. Cindy a fait le choix de l’ UFOLEP pour sa plus grande accessibilité financière et technique et surtout parce que les filles y sont plus nombreuses ce qui permet plus de bagarre en course ! Et ça tombe bien puisque l’objectif premier de Cindy est de prendre un maximum de plaisir sur la piste !

À découvrir dans le numéro 4 de MotoManiaque, commandez-le sur la boutique.

 

Cindy Venchiarutti : Pilote MotoCross en UFOLEP

 

Son meilleur souvenir est d’ailleurs sa participation au Super Trophée de France 2015 qui s’est déroulé à Tremblay avec une manche 100% féminine  : une vingtaine de filles au départ pour «une ambiance de folie» nous dira-t-elle. Le résultat ? Peu importe, c’est la quantité de souvenirs qu’elle ramènera qui compte, d’autant plus qu’elle a découvert le motocross relativement tard, à l’âge de 15 ans !

Une question qui revient régulièrement est de savoir comment on en arrive à la compétition moto. Et bien Cindy a suivi un cheminement naturel que vous et moi pourrions suivre ! Elle a d’abord vécu ses premières courses en tant que spectatrice avec son frère à Plouer, non loin de leur lieu d’habitation de l’époque. Elle a ensuite acheté une 85cc (au plus grand désespoir de ses parents), et lassée de faire des ronds dans les champs elle s’est mise à la compétition… Pour aujourd’hui rouler en 125 Trophée, toujours en UFOLEP, et toujours avec cette envie de prendre du plaisir ! Ceci dit, il se pourrait qu’on la voit sur quelques épreuves du championnat de Bretagne FFM cette année, ceci lui permettrait de pouvoir s’entraîner plus souvent, sur des pistes plus techniques et, il faut l’avouer d’être plus proche de son ami qui roule lui aussi en motocross ! Et qui permet à Cindy, avec l’aide de son père, de poursuivre son rêve.

Contrairement à certaines apparences, le motocross est très accessible et pas exclusivement réservé aux brutes épaisses. Comme le démontre Cindy, on peut être très féminine la semaine et aimer rouler dans la terre le week-end ! Pour preuve, je vous invite à la rencontrer sur une des manches du championnat de Bretagne UFOLEP auxquelles elle participe et chez Dafy-Moto Saint Malo où elle travaille : contraste garanti !

Ceci est un aperçu de l’article qui a été publié dans le numéro 4 du magazine moto breton MotoManiaque.

Obtenir mon magazine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud