La 850 TRX qui revint à son propriétaire…

Si la 850 TRX est née d’un savant mélange de pièces présentes au catalogue Yamaha en 1995 (fourche et frein de TZR, moteur de TDM, Optique de Diversion…), on peut dire que dans sa préparation Hervé a su suivre cette philosophie en allant même chercher des pièces du côté des Italiennes.

Rachetée pour son anniversaire

Avant d’entrer dans les détails, l’histoire même de la moto est intéressante, Hervé l’a achetée à Fabien Fosse qui roulait avec en Protwin et même en Championnat de France de Course de Côte ! Il l’a ensuite vendue avant qu’elle ne réapparaisse dans les petites annonces deux ans plus tard… Sa femme, qui a elle aussi une TRX, l’a rachetée pour la lui l’offrir à son anniversaire ! Ne sachant quelle forme lui donner, il l’a laissée sous bâche durant près de deux ans, avant de se décider : ça sera un Café Racer !

Seuls une partie du cadre et le moteur ont été conservés !

De la moto d’origine, il ne reste que le réservoir et une partie du cadre, même le moteur, qui sortait 110ch (prépa ProTwin d’époque à comparer avec les 80ch du modèle de série) a été remplacé par un de TDM après avoir répandu ses entrailles sur le circuit Bugatti…

Bras oscillant de Benelli

La fourche a été piochée chez Yamaha et provient d’un 750 YZF, les roues sont celles d’une Aprilia RSV4, le bras oscillant d’une Benelli TNT, pour le reste c’est du fait maison ! A l’exception tout de même des bracelets que vous aurez peut-être reconnus ? Ce sont des e-NOV, une marque bretonne ! Pour le reste Hervé a fait parler son savoir-faire : collecteur d’échappement sur mesure, coque arrière en alu soudé et brossé qui repose sur une boucle arrière faite maison, vase d’expansion, récupérateur de fluides, support de couronne et d’étrier arrière, adaptation du bras oscillant et du renvoi d’amortisseur, boîte à air en carbone, modification du réservoir, fabrication complète du faisceau électrique…

Des finitions par des professionnels

Quelques finitions ont tout de même été confiées à des professionnels comme la réalisation de la selle à Dagot Cuir de Guipry, le thermolaquage du bras oscillant et du cadre à Prométhé de Bréal-sous-Montfort et la peinture des garde-boue à la Carrosserie 1 Pec de Bain-de-Bretagne.

Place aux démonstrations !

Cette 850 TRX est aujourd’hui terminée, pour tout vous dire, c’est la première fois que quelqu’un me dit ça, habituellement il reste toujours deux ou trois trucs à faire ou refaire, et elle roulera au Festival Café Racer de Monthléry, et peut-être au Bretagne Moto Classic de Plouay, allez savoir…

Vous pouvez également commander le magazine MotoManiaque n°23 !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud