Remise à neuf avec la peinture Epoxy Restom®!

Depuis quelques années, la mode est à la restauration de motos anciennes, d’origine ou à la sauce Cafe Racer, Scrambler, Bobber… Si globalement tout le monde peut s’en sortir avec l’électricité et la mécanique dans son propre garage, la préparation du châssis est souvent confiée à juste titre à un atelier de peinture pour une peinture epoxy, voire un thermolaquage.

Décapage / Phosphatage / Peinture

La société Restom® propose pourtant un ensemble de solutions qui permettent de faire du bon travail avec la garantie d’un résultat durable. Ceci en trois étapes, une première de décapage avec le DKPANT 4031, une seconde de protection avec le Phosprim 4090 et la troisième, plus délicate, la peinture avec l’Epoxy EAF 2092 disponible en 6 teintes standard en stock et dans plus de 14 000 teintes sur mesure ! Point fort de cette peinture Epoxy, elle durcit à froid !

Un décapant sous forme de gel

Après avoir démonté les pièces à décaper, il suffit de les enduire du DKPANT 4031 qui se présente sous la forme d’un gel et d’attendre… Pour une action plus rapide, je conseillerai de «griffer» la peinture avec une brosse métallique pour «casser» la couche superficielle et même d’emballer les pièces dans un sac plastique, c’est ce que j’ai fait pour les ressorts d’amortisseurs que vous pouvez voir en photo ci-contre, la photo n’a été prise qu’une dizaine de minutes après l’application !

Décapé dans les moindres recoins !

Le gros intérêt de ce décapant est qu’il décolle totalement la peinture, dans les moindres recoins. Celle-ci s’enlève alors avec une simple brosse métallique, sans efforts particuliers, en laissant le métal à nu et avec le gros avantage de ne pas produire de poussière. Bon courage pour obtenir un tel résultat avec une action mécanique, à part peut-être en sablant, mais il faut être équipé… Un détail, logique sur ce décapant, il décape ! Autrement dit, réserver un endroit pour réalisation cette opération, loin de toute pièce que vous ne voudriez pas décaper par mégarde et utilisez des gants…

Six mois de protection !

Une fois le métal à nu, le primaire phosphatant «Phosprim 4090» peut être appliqué, très simplement, au pinceau ou au chiffon. Le but est ici d’en déposer une fine couche sur l’ensemble des parties métalliques afin de les protéger de la corrosion, en attendant la mise en peinture. Attention cependant, il ne s’agit pas d’un dérouillant, si la pièce que vous traitez est déjà attaquée, il vous faudra passer par une étape de dérouillage soit à la brosse métallique (comme je l’ai fait pour les amortisseurs en photo, soit avec un dérouillant chimique tel que le PAC 2030 de chez Restom®. Les pièces ainsi phosphatées peuvent être soudées directement et sont protégées pour six mois de la rouille, à la condition d’être correctement stockées bien entendu. Autant dire que vous pouvez préparer cette opération bien avant de réfléchir au projet final.

La peinture epoxy durcit à froid

La troisième et dernière étape est l’application de la peinture, deux solutions s’offrent à vous : le faire au pinceau ou au pistolet en utilisant le Diluant 2092. Même si je ne sais pas peindre, j’ai opté pour la seconde solution. J’étais là pour tester ! Et bien le résultat est bon, même avec du matériel d’amateur peu éclairé. Je n’ai eu que peu de retouches à faire, pour ma défense, le garage était aussi mal éclairé que moi… Autant dire qu’avec un minimum de compétences en peinture le résultat aurait été parfait. Ce qui n’est pas surprenant quand on connaît la qualité des produits Restom®. Si le séchage au toucher est assez rapide, il est sage d’attendre une semaine (à 20°C) que la peinture ait atteint sa résistance maximale pour entamer le remontage.

Vous avez vu ?

Et comme vous avez l’œil, vous avez remarquez que ce n’est pas un cadre de moto que j’ai repeint, mais un cadre de mob, elle est aujourd’hui remontée. Il me reste le réservoir à fixer, la selle à fabriquer et deux bricoles à remplacer et elle sera prête pour le Festival Moto de Bains-sur-Oust, le 1er mai !

Rendez-vous sur www.restom.net

Sachez que sur le site www.restom.net, vous pouvez trouver toutes ces références bien entendu mais aussi les notices d’utilisation détaillées et même passer commande en ligne !

Vous pouvez également commander le magazine MotoManiaque n°21 !




Une pensée sur “Remise à neuf avec la peinture Epoxy Restom®!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud