Timothée Monot à 193.12 km/h de moyenne : C’est le nouveau record français au TT !

Tant qu’à traverser la Manche, autant en profiter. C’est peut-être ce que s’est dit Timothée Monot en mai dernier. En effet, plutôt que de se contenter du Tourist Trophy, il a fait successivement les 4h de Donington, le pre-TT Classic, le TT et le post TT soit la bagatelle de six départs de courses en trois semaines et avec quatre motos différentes…

12 et 13 mai : l’European Endurance Legend Cup

Les 4h Classic de Donington sont la deuxième manche de l’European Endurance Legend Cup, qui compte deux autres épreuves. La première a eu lieu lors de la Sunday Ride Classic au Castellet et la troisième en Allemagne, sur le circuit d’Oschersleben. Timothée était engagé en Superbike aux côtés de Chris Mayhew et Ben Wylie, sur la Suzuki XR-69 du team « The Sixtyniners ». Douzièmes sur la grille, ils sont remontés à la troisième place avant que Timothée ne chute… Ils ne repartiront pas.

25 - 27 mai : le pre-TT Classic à Billown

Après sa course sur le circuit de Donington Park, Timothée est tout de même rentré en Bretagne. Et oui, pour rouler, il faut travailler. Deux semaines plus tard il repart pour le pre-TT Classic, sur le circuit de Billown (là où se déroule la Southern 100). Il y était engagé avec la 750 Yamaha de Gougou. Il termine quatorzième et premier rookie !

26 mai - 8 juin : le Tourist Trophy

Cette année, le Tourist Trophy se déroulera à merveille avec une superbe météo qui permettra de respecter le programme prévu, sans report ni annulation de sessions, et avec deux motos, sa Yamaha R6 et la Kawasaki ER-6 du Team TC Racing qu’il avait découverte l’an dernier. La Yamaha donnera un peu de travail à Gougou, fidèle mécano de Timothée, mais après une grosse révision et un bon réglage des soupapes, elle retrouvera ses chevaux.

Dans la première course et avec de vieux pneus, il terminera premier Français mais seulement 44ème malgré une amélioration de ses chronos de l’an passé. Pour la seconde course, il casse sa tirelire, monte des pneus neufs et explose son chrono dans le dernier tour en passant la barre des 120 Mph (120.157 soit plus de 193.12km/h de moyenne) avec un temps de 18:47.042 dans le dernier tour, c’est le record français de la catégorie ! Il est trente-troisième à l’arrivée !

Record en Lightweight aussi !

En Lightweight, la moto marchera bien, même si moins bien réglée faute de temps, mais le bonhomme est fatigué. Il faut dire que cette course se déroule l’après-midi de la seconde du Supersport ! Il termine tout de même à une belle dix-neuvième place avec là encore une amélioration de ses chronos et s’empare, comme en Supersport, du record français de la catégorie !

9 juin : le post-TT Classic à Billown

Pour finir ce séjour, il s’est offert le post-TT, qui se déroule sur le même circuit que le pre-TT. Il termine dix-neuvième, et second rookie.

Le Classic TT en BSA ?

Même s’il sait qu’il peut compter sur ses fidèles accompagnateurs (Chacal, Gougou, William…), il lui faut encore et toujours courir après le budget nécessaire à l’engagement et à la traversée. Ainsi, pour participer au Classic TT, qui est prévu avec la BSA M22 de 1937 que vous avez pu voir à Plouay, il lui manque encore quelques euros. Avis à tous ceux qui vibrent en voyant les images du Tourist Trophy et qui veulent continuer à voir Timothée participer à cette épreuve hors normes !

Vous pouvez également commander le magazine MotoManiaque n°18 !

©photo : Robin Hynes – http://www.northlinephotography.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud